Vendanges tardives : l’art d’obtenir des vins plus nobles

En œnologie, le terme « vendanges tardives » se réfère à des récoltes décalées des saisons habituelles, pour attendre que les raisins soient en sur-maturité. Grâce à ce procédé, le sucre et l’alcool dans les vins sont en effet plus riches et permettent de produire de meilleures crues. En Alsace, c’est une technique pratiquée et appréciée.

Un goût spécial grâce aux vendanges tardives

Le goût des vins produits suite à des vendanges tardives sont plus accentués et plus moelleux, comme celui du Trockenbeerenauslese en Allemagne et en Autriche ou encore le Pinot gris Alsace (plus d’informations disponibles sur http://www.alsace-vintage.com). Ils ont également le même goût que les vins produits par dessèchement comme le manzanilla ou le vin de paille. La récolte se fait généralement plusieurs semaines après le début officiel des vendanges. En atteignant l’état de pourriture noble, les raisins bénéficient de 250g/l de sucre environ selon les cépages.

Pinot gris Muscat Grand Cru Goldert 2011 - Zind Humbrecht

Le Vin d’alsace et les vendanges tardives

Les vendanges tardives se font facilement en Alsace grâce à une faible pluviométrie et à l’ensoleillement de l’automne. Actuellement, VT est devenue une sorte de mention qui ne peut être attribuée qu’aux vins issus  de cépages récoltés tardivement. Quelques règles doivent également être respectées, dont la richesse naturelle minimale. Il faut aussi que les vendanges se fassent manuellement, et la déclaration préalable est indispensable…